Corps et soins psychiques

Cette formation portant sur les médiations corporelles est organisée sur plusieurs volets : expérience de relaxation, apports historiques et théoriques et enfin échanges sur des situations cliniques. 
(Voir le descriptif des 4 modules, ci-dessous)

0 sessions disponibles

Fondation de Nant (Grande salle)

Route de Nant
1804 Corsier-sur-Vevey

14 participant·e·s maximum

4x 3h30 : (session en cours - sera repourvue en 2025)

Public cible : Infirmier·ère, ASSC et aide-soignant·e des milieux psychogériatriques, santé mentale et soins palliatifs

À propos

Objectifs

Connaître les différentes approches corporelles dans les soins en psychiatrie et leurs dimensions historiques


Connaître la théorie de différents auteurs sur l’approche corporelle, dont Anzieu et Kolk 


Être sensibilisé·e à l’approche par le massage des mains dans les soins en psychiatrie de la personne âgée


Connaître le point de vue pédopsychiatrique des approches corporelles sur le développement psychoaffectif. 

Intervenant·e·s
Monsieur Daetwyler André Infirmier, Fondation de Nant
Madame Perez Fuster Angeles Médecin adjointe, Fondation de Nant
Madame Schaub Corinne Professeure HES, Haute école de santé Vaud
Madame Hannon Vanille Infirmière
Methodes

Théorie et pratique.


Autres informations nécessaires

Descriptif du module 1 (1er mai 2024) Le corps, le moi peau, l'enfant et l'adolescent

08h30 - 09h50    relaxation (Schultz et Jacobson)
Relaxation psychocorporelle en groupe. Expérimentation de l’expérience de la relaxation sous différentes formes dans le but d’être sensibilisé·e·s aux liens « corps-esprit ».
Intervenant : M. André Daetwyler, Infirmier spécialiste clinique, Centre thérapeutique de jour, Fondation de Nant, Vevey

10h15 -12h00      Apports théoriques et réflexifs
La représentation du corps propre, possède son ancrage dans le développement précoce de l’enfant, et se suit tout au long de l’enfance et l’adolescence. Cette construction de l’image du corps contribue à la prise de conscience du vécu corporel tout au long de la vie. Ce séminaire est une introduction pour comprendre la place du corps dans le développement infantile ainsi que son importance dans l’expression des émotions et de la souffrance psychique, autant de l‘enfant que de l’adolescent·e.
Ce module se déroulera sous forme d’un exposé théorique faisant référence à des auteurs d’orientation psychanalytique et quelques exemples cliniques.
Intervenant : Dre Angeles Pérez Fuster, Médecin cheffe adjointe spécialisée en psychiatrie et psychothérapie de l’enfant et de l’adolescent, Fondation de Nant 

Descriptif du module 2 (22 mai 2024) Effet thérapeutiques du massage des mains

08h30 - 09h50    relaxation (Schultz et Jacobson)
Relaxation psychocorporelle en groupe. Expérimentation de l’expérience de la relaxation sous différentes formes dans le but d’être sensibilisé·e·s aux liens « corps-esprit ».
Intervenant : M. André Daetwyler, Infirmier spécialiste clinique, Centre thérapeutique de jour, Fondation de Nant, Vevey

10h15 -12h00      Apports théoriques et réflexifs
Présentation de l’étude randomisée « Effet du massage des mains sur l’agitation des patients atteints de démence (PAD) et sur le niveau de cortisol des PAD et des soignants » et ateliers pratiques du massage des mains.
Intervenantes : Prof. Corinne Schaub, Haute école de santé Vaud, Lausanne et Mme Marina Kreus, Directrice des soins, Fondation de Nant, Corsier-sur-Vevey

Descriptif du module 3 (2 octobre 2024) La place du corps dans les soins psychiques - partie 1

08h30 - 09h50    relaxation (Schultz et Jacobson)
Relaxation psychocorporelle en groupe. Expérimentation de l’expérience de la relaxation sous différentes formes dans le but d’être sensibilisé·e·s aux liens « corps-esprit ».
Intervenant : Mme Nilay Avril, Infirmière, Centre de Thérapie Brève, Fondation de Nant, Rennaz

10h15 -12h00      Apports théoriques et réflexifs
De tout temps en psychiatrie, la notion que le corps est indissociable de l'esprit est incontournable. Le corps s’impose en tant qu’objet d'oubli, de maîtrise ou de supports thérapeutiques, entre destins tragiques et médiations profitables. La priorisation des traitements verbaux l'a mis dans l'ombre au même titre que ceux qui s'en occupent. Pourtant, avec une grille de lecture conceptuelle et quelques stratégies thérapeutiques, le corps et les médiations corporelles peuvent prendre une place enviable dans la panoplie des soins psychiques, notamment pour donner voix à ceux et celles qui montrent plutôt que disent. 
Intervenant : Dr Raymond Panchaud, infirmier spécialiste clinique. 

Descriptif du module 4 (30 octobre 2024) La place du corps dans les soins psychiques - partie 2

08h30 - 09h50    relaxation (Schultz et Jacobson)
Relaxation psychocorporelle en groupe. Expérimentation de l’expérience de la relaxation sous différentes formes dans le but d’être sensibilisé·e·s aux liens « corps-esprit ».
Intervenant : Mme Vanille Hannon, Infirmière, Centre de Thérapie Brève, Fondation de Nant, Vevey

10h15 -12h00      Apports théoriques et réflexifs
Approfondissement des thématiques du module 3.  
Intervenant : Dr Raymond Panchaud, infirmier spécialiste clinique.

Tenue vestimentaire

Libre.

Annulation

Voir conditions générales de l'IFHL.

Attestation

 L’attestation de participation sera disponible pour le téléchargement sur votre compte IFHL après le cours.

Remarque

Nous vous remercions de privilégier les transports publics pour accéder au site.

Accès, pauses et restauration

Consultez notre page dédiée : Accès & infos pratiques (ifhl.ch)

Questions

Une question à propos de ce module ?
N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir davantage sur cette formation.

Contact IFHL

Gestion adminitrative
formation@ifhl.ch

Tarifs

Tarifs

Prix public

CHF 660.-

Prix membres RSHL

CHF 500.-

Formations en lien

Courses thumbnail
Médico-soignant | Psychiatrie
Notions de base pour faire face au risque suicidaire
Ce cours traite les aspects théoriques et pratiques nécessaires à l’évaluation du risque suicidaire. Le cadre théorique aborde les aspects importants de cette évaluation en se basant sur l’échelle UDR (urgences, dangerosité, risques). Des vignettes cliniques en groupes permettront aux participant·e·s de se familiariser avec cet outil, d’affiner l’évaluation du risque suicidaire et d’y faire face.